Entretien avec Samuel, étudiant en BSc International Social and Public Policy and Economics à la London School of Economics (LSE)

Après une année en licence de droit à l’Université Panthéon-Assas, Samuel, étudiant français, a intégré le Bachelor International Social and Public Policy and Economics de la prestigieuse London School of Economics. Il nous raconte son parcours académique et son expérience étudiante à la LSE. Profil PRÉNOM : Samuel NATIONALITÉ : Française NOM DU CURSUS SUIVI…

Après une année en licence de droit à l’Université Panthéon-Assas, Samuel, étudiant français, a intégré le Bachelor International Social and Public Policy and Economics de la prestigieuse London School of Economics. Il nous raconte son parcours académique et son expérience étudiante à la LSE.

Profil

PRÉNOM : Samuel

NATIONALITÉ : Française

NOM DU CURSUS SUIVI : BSc in International Social and Public Policy and Economics

NOM DE L’UNIVERSITÉLondon School of Economics (LSE)

TYPE DE BACCALAURÉAT ET RÉSULTAT OBTENU : Abibac, baccalauréat Économique et Sociale mention très bien (2020), spécialité Sciences Politiques

NOM DE TON LYCEE : Lycée Henri IV

Partir étudier à l’étranger 

Pourquoi avoir décidé d’étudier à l’étranger ? 

Après mon baccalauréat, j’ai fait un an de licence de droit à l’université Panthéon-Assas (Paris 2). Cependant, cela ne m’a pas plu parce que je désirais avoir des perspectives internationales pour ma future carrière professionnelle et j’avais l’impression que les matières de droit me limitaient trop à la France. J’ai donc souhaité me réorienter dans des universités internationales en Allemagne, aux États-Unis ou au Royaume-Uni. Les facultés anglaises représentaient selon moi un bonne équilibre entre frais de scolarité moins élevés par rapport aux universités américaines et asiatiques et renommée académique mondiale. J’ai donc contacté Your Dream School pour m’aider à constituer mon dossier de candidature dans des universités en Angleterre. 

 

Pourquoi avoir choisi LSE ? Quels facteurs ont été déterminants dans ce choix selon toi ?  

J’avais candidaté dans trois universités anglaises toutes situées à Londres, l’University College de Londres (UCL), King’s College et LSE. J’ai été admis dans les trois universités mais la LSE me semblait être la meilleure des trois et celle qui correspondait à mes ambitions académiques et professionnelles. J’avais candidaté pour un Bachelor en Relations Internationales mais en début d’année j’ai décidé de changer pour un Bachelor en politique publique et sociale internationale & économie. 

 

Comment s’est déroulé le processus d’admission et de sélection ?

Pour mon dossier UCAS, il fallait rédiger un personal statement pour lequel You Dream School m’a aidé et j’ai eu mes résultats d’admission en mars. Dans mon personal statement j’ai parlé de politique et de relations internationales. J’ai mis en valeur mon parcours universitaire international, avec l’obtention d’un baccalauréat franco-allemand, qui m’aiderait dans des matières en politique comparée. J’ai aussi évoqué mes activités extrascolaires et mon année de licence de droit et la manière dont cela m’aiderait à comprendre les systèmes politiques pendant mon Bachelor. 

 

Les cours en 1ère année

Quels cours as-tu choisis ?

Mon Bachelor est divisé en deux thématiques, la politique sociale et l’économie. Les cours sont déjà définis et il n’y pas d’électifs en première et deuxième année. Les cours d’Économie et de Mathématiques sont assez exigeants à la LSE surtout lorsqu’on a fait une filière économique et sociale au lycée. Mes matières préférées sont celles en lien avec la politique sociale et les politiques publiques. Je trouve qu’il y a une manière d’enseigner ces matières qui est différente des universités françaises. Elles sont davantage abordées sous le prisme de la recherche scientifique et des statistiques. Ce n’est pas simplement une approche théorique mais également quantitative des sciences sociales et politiques. 

 

As-tu éprouvé des difficultés à t’adapter au système éducatif ? 

Je pense que tout le monde doit s’adapter en arrivant à la LSE et dans une nouvelle ville comme Londres. J’ai rencontré quelques difficultés au début avec l’Économie et les Mathématiques car je n’avais pas eu ces matières depuis le lycée. La barrière de la langue s’est rapidement effacée car les étudiant·e·s viennent de pays différents et arrivent à se comprendre. Il y plus d’étudiants étrangers dans des matières comme l’Économie et les Mathématiques par rapport à des enseignements en politique sociale. Mon anglais n’était pas parfait mais j’ai passé l’IELTS et l’adaptation en anglais s’est très bien déroulée. 

 

Est-ce que tu as une grande quantité de travail ? 

Il est vrai qu’il y a beaucoup travail. La clef est de savoir s’adapter pour comprendre comment s’organiser. Il y a surtout du travail personnel car nous devons suivre les cours magistraux en ligne puis faire des exercices et rédiger des essays. Il y a très peu « d’apprentissage par cœur » par rapport aux universités françaises. C’est surtout de la mise en pratique et de la réflexion. Par exemple, nous pouvons même apporter nos cours pendant les examens !

Combien d’heures de cours as-tu par semaine ? 

J’ai à la fois des cours magistraux et des travaux dirigés, ce qui représente près de 15 heures de cours au total par semaine. 

La vie étudiante à LSE

Comment se déroule la vie étudiante à LSE ? 

La vie étudiante n’est pas exceptionnelle sur le campus de la LSE. Le conseil que je pourrais donner aux étudiant·e·s souhaitant s’intégrer et faire des rencontres est de bien choisir leur résidence étudiante. Il y a une très grande communauté française à la LSE et cela peut bien sûr aider pour sociabiliser. 

 

Est-ce que tu as intégré des associations à la LSE ? Est-ce une partie intégrante de la vie étudiante ? 

Les associations et les clubs de l’université sont en effet un vecteur essentiel de socialisation à la LSE. C’est aussi très valorisé sur les curriculum vitae. Pour ma part, j’ai cofondé la branche de l’association Oxfam à LSE, une organisation non gouvernementale internationale.

 

Est-ce que tu loges en résidence étudiante ? Comment s’est déroulée la recherche de logement ? 

Il existe à la fois des résidences réservés aux étudiant·e·s de LSE, des résidences étudiantes gérées par plusieurs universités londoniennes et des résidences étudiantes privées. Je suis dans une résidence de LSE avec des étudiant·e·s en Bachelor que j’ai découverte sur le site de l’université. Il est recommandé de s’inscrire pour obtenir une chambre dès qu’on a les résultats d’admission car les résidences sont très prisées.  

 

Que penses-tu de Londres ? 

Nous restons très souvent entre étudiant·e·s de la LSE. Londres est une ville agréable avec une ambiance multiculturelle. C’est une grande ville avec de nombreux espaces verts. Le seul point négatif est le coût de la vie qui est élevé. Londres peut aussi être une ville intimidante pour les étudiant·e·s qui ne sont pas habitués à vivre dans des grandes villes. 

Etudier à Londres

Vers l’avenir

Quels sont tes projets professionnels et académiques pour la suite ? 

Au Royaume-Uni, les étudiant·e·s débutent leur carrière professionnelle dès la fin de leur Bachelor tandis qu’en France il est souvent nécessaire d’obtenir un master. Il est difficile pour l’instant pour moi de savoir ce que je souhaiterais faire après mon Bachelor mais j’envisage de faire des stages pour affiner mon projet.  

 

Quels conseils et recommandations donnerais-tu à un·e élève français·e qui souhaiterait intégrer LSE ?

Je pense qu’il est important d’avoir en tête que les diplômes qui sont valorisés au Royaume-Uni ne sont pas forcément ceux qui sont valorisés en France. Je pense notamment aux matières littéraires et théoriques comme les sciences politiques ou l’anthropologie qui peuvent mener aux mêmes carrières professionnelles que des Bachelors en management et économie au Royaume-Uni. Je dirais donc aux étudiant·e·s qui souhaitent intégrer la LSE, qu’il est important d’ouvrir ses horizons universitaires. Beaucoup d’étudiant·e·s choisissent le Bachelor en Management alors que d’autres disciplines académiques sont tout aussi valorisées au Royaume-Uni. 

 

Si comme Samuel, vous souhaitez intégrer la London School of Economics ou une université en Angleterre, n’hésitez pas à nous contacter afin d’échanger sur votre projet ! 

Interview d‘Arnault: diplômé d’un Bachelor d’Histoire moderne à l’Université d’Oxford

Admission en Bachelor Écoles Étudier au Royaume-Uni

Orientation post-bac: comment bien choisir son cursus universitaire à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles

Orientation post-bac : et si vous partiez étudier à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles