Études kiné en Espagne

Vous envisagez de devenir kinésithérapeute et vous êtes à la recherche d’une formation de qualité à l’étranger ? L’Espagne se présente comme une destination de choix pour vos études de kiné, offrant de nombreux avantages aux étudiants français. Conditions d’admission pour les études de kinésithérapie en Espagne Pour s’inscrire en Grado en Fisioterapia (Licence en…

kiné-dans-son-cabinet

Vous envisagez de devenir kinésithérapeute et vous êtes à la recherche d’une formation de qualité à l’étranger ? L’Espagne se présente comme une destination de choix pour vos études de kiné, offrant de nombreux avantages aux étudiants français.

Conditions d’admission pour les études de kinésithérapie en Espagne

Pour s’inscrire en Grado en Fisioterapia (Licence en kinésithérapie) en Espagne, il est nécessaire d’être titulaire du baccalauréat, de préférence scientifique.

Tests d’entrée

L’accès aux formations de kinésithérapie en Espagne se fait via un concours d’entrée spécifique appelé Pruebas de Competencias Especificas PCE. Ce concours comprend des épreuves écrites et orales en sciences biologiques, physique, chimie et mathématiques.

Critères de sélection

Les étudiants sont sélectionnés en fonction de leurs résultats au baccalauréat et au PCE. Un bon niveau d’espagnol est également requis.

Notez que certaines universités offrent des programmes en anglais ou en français. Bien que la plupart exigent un niveau d’espagnol minimum, certaines acceptent des niveaux inférieurs, et certaines universités proposent même des formations entièrement dispensées en anglais ou en français, en réponse à l’augmentation du nombre d’étudiants francophones traversant la frontière pour étudier la kinésithérapie.

  • Espagnol : la plupart des universités exigent un niveau B2 en espagnol. Cependant, certaines peuvent accepter des niveaux inférieurs, mais un test de langue peut être requis. Pour les programmes dispensés en anglais ou en français, un niveau d’espagnol peut être moins strictement exigé, mais une maîtrise de base est souvent recommandée pour la communication hors des cours.
  • Anglais : pour les programmes dispensés en anglais, un niveau minimum équivalent au B2 est généralement requis. Des tests de langue standardisés comme l’IELTS ou le TOEFL peuvent être demandés pour évaluer la compétence en anglais. Pour les programmes dispensés en français, une maîtrise de base de l’anglais peut être nécessaire pour certains aspects de la vie étudiante et professionnelle.

1. Baccalauréat

Les écoles de kinésithérapie espagnoles prennent en compte les notes obtenues au baccalauréat, en particulier dans les matières scientifiques telles que la biologie, la physique, la chimie et les mathématiques. Un dossier scolaire solide avec de bonnes notes dans ces matières augmentera vos chances d’être admis.

2. Test PCE

Le PCE (Pruebas de Competencias Especificas) est un concours d’entrée spécifique aux formations de kinésithérapie. Il comprend des épreuves écrites et orales portant sur les mêmes matières scientifiques mentionnées précédemment.

La pondération des notes du bac et du PCE varie d’une université à l’autre. Certaines écoles accordent plus de poids au PCE, tandis que d’autres valorisent davantage le parcours scolaire au lycée.

Conseils pour optimiser vos notes :

  • Commencez à préparer le PCE dès le début de votre année de terminale.
  • Renseignez-vous sur le contenu des épreuves et les types d’exercices proposés.
  • Entraînez-vous régulièrement avec des sujets d’annales et des tests blancs.
  • Considérez des cours de préparation au PCE proposés par certaines écoles de kinésithérapie.

Documents à prévoir

  • Diplôme du baccalauréat
  • Relevés de notes
  • Pièce d’identité
  • Certificat de niveau d’espagnol (minimum B2)
  • Preuve de paiement des frais de candidature

A savoir:

  • Certaines écoles de kinésithérapie en Espagne proposent des cours de préparation au PCE.
  • Il est possible de postuler à plusieurs écoles de kinésithérapie en même temps.
  • Les étudiants français boursiers du gouvernement français peuvent bénéficier d’une aide financière pour leurs études en Espagne.

Durée et contenu des études de kinésithérapie en Espagne

Kinésithérapeute-femme-en-seance

Durée des études

Les études de kinésithérapie en Espagne durent 4 ans et débouchent sur le Grado en Fisioterapia, équivalent à une licence en kinésithérapie en France.

Structure du programme

Le programme d’études de kinésithérapie en Espagne est généralement divisé en deux cycles :

Premier cycle (2 ans)

  • Objectifs : acquérir les bases théoriques et fondamentales de la kinésithérapie.
  • Matières : anatomie, physiologie, biomécanique, pathologie, kinésithérapie générale, etc.
  • Déroulement : cours théoriques, travaux pratiques, laboratoires, évaluations continues.

Deuxième cycle (2 ans)

  • Objectifs : approfondir les connaissances et développer les compétences pratiques en kinésithérapie.
  • Matières : kinésithérapie spécialisée (traumatologie, neurologie, pédiatrie, etc.), électrothérapie, physiothérapie, rééducation fonctionnelle, etc.
  • Déroulement : cours théoriques, travaux pratiques, stages cliniques dans différents milieux professionnels (hôpitaux, cliniques, centres de rééducation).

Domaines de spécialisation

En fin de cursus, les étudiants ont la possibilité de se spécialiser dans un domaine de la kinésithérapie, tels que :

  • Kinésithérapie du sport
  • Kinésithérapie pédiatrique
  • Kinésithérapie gériatrique
  • Kinésithérapie respiratoire
  • Kinésithérapie neurologique
  • Kinésithérapie aquatique

Effectuer un stage en kinésithérapie en France pour un diplômé espagnol

Deux cas de figure se présentent selon votre situation :

1. Vous êtes encore étudiant en kinésithérapie en Espagne :

  • Stages obligatoires du cursus : la plupart des formations en kinésithérapie en Espagne intègrent des stages obligatoires au sein du cursus. Ces stages peuvent se dérouler en Espagne ou dans d’autres pays européens, y compris en France.
  • Recherche de stages supplémentaires : vous pouvez également rechercher des stages supplémentaires en France en dehors du cadre de votre cursus. Pour cela, vous pouvez contacter directement des kinésithérapeutes libéraux, des centres de rééducation ou des établissements hospitaliers en France.

2. Vous êtes déjà diplômé en kinésithérapie en Espagne :

  • Stage d’adaptation : si vous souhaitez exercer en France après l’obtention de votre diplôme espagnol, vous devrez effectuer un stage d’adaptation d’une durée de 6 mois minimum. Ce stage a pour objectif de vous familiariser avec le système de santé français et les pratiques spécifiques à la kinésithérapie en France.
  • Recherche de stage d’adaptation : vous pouvez effectuer votre stage d’adaptation dans divers milieux professionnels, tels que des cabinets libéraux, des centres hospitaliers ou des structures de rééducation. La liste des établissements habilités à dispenser le stage d’adaptation est disponible sur le site du Ministère de la Santé.

Informations complémentaires pour la recherche de stage: 

  • Sites web dédiés : de nombreux sites web permettent de diffuser et de rechercher des offres de stage.
  • Contact direct : n’hésitez pas à contacter directement des kinésithérapeutes, des centres de rééducation ou des établissements hospitaliers en France pour leur Études kiné en Espagneproposer votre candidature et vous renseigner sur les possibilités de stage.
  • Réseaux professionnels : les réseaux professionnels comme LinkedIn peuvent également être utiles pour vous mettre en relation avec des kinésithérapeutes français et trouver des opportunités de stage.

Remarques importantes :

  • Assurance professionnelle : il est important de souscrire à une assurance professionnelle pour couvrir votre responsabilité civile durant votre stage.

Débouchés professionnels après des études de kinésithérapie en Espagne

kiné-qui-vérifie-la-forc-musculaire-d-une-cliente

Devenir kinésithérapeute en Espagne

Avec un Grado en Fisioterapia, les diplômés peuvent exercer en tant que kinésithérapeute dans divers secteurs publics et privés en Espagne :

  • Hôpitaux : services de rééducation, médecine physique et réadaptation
  • Cliniques : kinésithérapie libérale, centres de santé privés
  • Centres de rééducation : spécialisés en traumatologie, neurologie, pédiatrie, etc.
  • Établissements sportifs : clubs de sport, centres de préparation physique
  • Établissements pour personnes âgées : résidences pour personnes âgées, centres de jour
  • Mutualités et organismes de sécurité sociale

Spécialisations possibles

Les kinésithérapeutes peuvent se spécialiser dans différents domaines :

  • Kinésithérapie du sport
  • Kinésithérapie pédiatrique
  • Kinésithérapie gériatrique
  • Kinésithérapie respiratoire
  • Kinésithérapie neurologique
  • Kinésithérapie aquatique

Perspectives d’évolution

Les kinésithérapeutes peuvent évoluer vers des fonctions d’encadrement ou de responsabilité :

  • Chef de service de kinésithérapie
  • Kinésithérapeute-formateur
  • Kinésithérapeute-chercheur

Travail en France

Les diplômés espagnols en kinésithérapie peuvent exercer en France après une procédure d’équivalence de diplôme. Cette procédure comprend la constitution d’un dossier et la réussite d’une épreuve d’admissibilité.

Informations complémentaires

  • Le besoin en kinésithérapeutes est important en Espagne et en Europe. Les perspectives d’emploi sont donc bonnes pour les diplômés.
  • Le salaire moyen d’un kinésithérapeute en Espagne est d’environ 2 500 euros net par mois.
  • La profession de kinésithérapeute est réglementée en Espagne et en France.

Coût des études de kinésithérapie en Espagne

Frais de scolarité

Les frais de scolarité pour les études de kinésithérapie en Espagne varient en fonction de l’établissement et du type de formation.

  • Universités publiques : les frais de scolarité annuels dans les universités publiques espagnoles se situent généralement entre 1 000 et 2 000 euros pour les étudiants européens.
  • Universités privées : les frais de scolarité dans les universités privées espagnoles peuvent être plus élevés, allant de 3 000 à 6 000 euros par an.

Frais de subsistance

Le coût de la vie en Espagne est relativement abordable par rapport à d’autres pays d’Europe occidentale. Les étudiants peuvent prévoir un budget mensuel d’environ 800 à 1 200 euros pour couvrir leurs frais de logement, nourriture, transports, etc.

Bourses disponibles

Plusieurs types de bourses peuvent aider les étudiants internationaux à financer leurs études de kinésithérapie en Espagne :

  • Bourses du gouvernement espagnol : le ministère de l’Éducation espagnol propose des bourses pour les étudiants étrangers souhaitant étudier en Espagne.
  • Bourses des régions autonomes : chaque région autonome d’Espagne dispose de son propre programme de bourses pour les étudiants internationaux.
  • Bourses des universités : certaines universités espagnoles proposent des bourses d’études spécifiques à leurs étudiants internationaux.
  • Bourses d’organisations privées : il existe également des bourses d’études offertes par des organisations privées, telles que des fondations et des entreprises.

Aides financières complémentaires

En plus des bourses, les étudiants français peuvent également bénéficier d’aides financières telles que :

  • Aide au logement étudiant (ALS) : l’ALS est une aide versée par la Caisse d’allocations familiales (CAF) aux étudiants français qui résident en Espagne.
  • Bourse mobilité étudiante : cette bourse est attribuée par le Centre national des œuvres universitaires (CNOUS) aux étudiants français qui effectuent un cursus à l’étranger.

Informations complémentaires

Universités et programmes pour les études de kinésithérapie en Espagne

Universités proposant des programmes de kinésithérapie

En Espagne, de nombreuses universités publiques et privées proposent des formations en kinésithérapie. Parmi les plus réputées, on peut citer :

Universités publiques:

  • Universidad Complutense de Madrid (UCM) : l’UCM est l’une des plus grandes universités d’Espagne et propose un programme de kinésithérapie reconnu internationalement. https://www.ucm.es/
  • Universidad de Barcelona (UB) : l’UB est une autre université de renommée en Espagne, avec un programme de kinésithérapie de grande qualité.
  • Universidad Autónoma de Madrid (UAM) : l’UAM propose un programme de kinésithérapie axé sur la recherche et l’innovation.
  • Universidad de Sevilla (US) : l’US dispose d’un programme de kinésithérapie complet et bénéficie d’un cadre hospitalier universitaire.

Universités privées :

  • Universidad Europea de Madrid (UEM) : l’UEM propose un programme de kinésithérapie en anglais et en espagnol, avec un fort accent sur la pratique clinique.
  • Universidad CEU San Pablo (CEU-USP ) : le CEU-USP propose un programme de kinésithérapie basé sur une approche humaniste et centrée sur le patient.
  • Universidad Francisco de Vitoria (UFV) : l’UFV propose un programme de kinésithérapie axé sur l’éthique et la responsabilité professionnelle.

Programme d’études de kinésithérapie en Espagne : détails approfondis

Critères de choix d’une université

Lors du choix d’une université pour étudier la kinésithérapie en Espagne, il est important de prendre en compte plusieurs critères :

  • La langue d’enseignement : le programme est-il dispensé en espagnol ou en anglais ?
  • La réputation de l’université et du programme : quels sont les classements et les évaluations du programme ?
  • Le contenu du programme : le programme correspond-il à vos attentes et à vos objectifs professionnels ?
  • Les modalités d’enseignement : le programme propose-t-il un bon équilibre entre théorie et pratique ?
  • Les possibilités de stages et d’échanges internationaux : le programme offre-t-il des opportunités de s’internationaliser ?
  • Les frais de scolarité et les bourses disponibles : le coût des études est-il accessible ? Quelles sont les possibilités de financement ?

Pourquoi faire ses études de kinésithérapie en Espagne plutôt qu’en France ?

1. Accessibilité des formations :

  • Coût des études : les frais de scolarité des universités publiques espagnoles sont généralement plus abordables qu’en France, surtout pour les étudiants européens.
  • Critères d’admission : l’accès aux études de kinésithérapie en Espagne ne se fait pas uniquement par le Parcours Spécifique Accès Santé (PASS) comme en France. Les procédures d’admission varient selon les universités, et peuvent inclure des tests écrits et oraux, ainsi qu’une analyse du dossier académique.

2. Qualité et diversité des programmes :

  • Réputation des universités : plusieurs universités espagnoles proposent des programmes de kinésithérapie reconnus internationalement, comme l’Universidad Complutense de Madrid, l’Universidad de Barcelona, ou l’Universidad Autónoma de Madrid.
  • Spécialisations variées : les formations en Espagne offrent un large éventail de spécialisations en kinésithérapie, telles que la kinésithérapie du sport, pédiatrique, gériatrique, neurologique, aquatique, etc., permettant une orientation plus précise dès le cursus.
  • Approche pédagogique : l’accent est souvent mis sur la pratique clinique dès les premières années, avec des stages et des simulations cliniques intégrés au programme.

3. Avantages professionnels et de vie :

  • Besoin en kinésithérapeutes : l’Espagne et l’Europe en général connaissent une pénurie croissante de kinésithérapeutes qualifiés, offrant de bonnes perspectives d’emploi aux diplômés.
  • Mobilité professionnelle : le diplôme de kinésithérapie obtenu en Espagne est valable dans l’Union Européenne, facilitant la mobilité professionnelle au sein de l’Europe.
  • Cadre de vie attractif : l’Espagne offre un cadre de vie agréable, avec un climat méditerranéen, une culture riche et un coût de la vie relativement abordable dans certaines villes.

Points importants à considérer :

  • Barrière linguistique : le niveau d’espagnol requis peut constituer un défi pour certains étudiants.
  • Processus d’admission sélectif : l’accès aux programmes de kinésithérapie en Espagne peut être compétitif.
  • Coût de la vie : le coût de la vie dans certaines villes espagnoles peut être élevé.
  • Système de santé différent : le système de santé espagnol présente des particularités qu’il faudra appréhender durant les formations et les stages cliniques.

Reconnaissance du diplôme de kinésithérapie obtenu en Espagne en France

Obtention d’une Autorisation d’Exercice (AE)

Un kinésithérapeute diplômé en Espagne peut exercer son métier en France en obtenant une Autorisation d’Exercice (AE) délivrée par la Direction Régionale de l’Économie, de l’Emploi, du Travail et des Solidarités (DREETS) de la région d’exercice souhaitée.

Conditions d’éligibilité à l’AE :

  • Diplôme de kinésithérapie : avoir obtenu un diplôme de kinésithérapie en Espagne dans un établissement d’enseignement supérieur agréé par les autorités espagnoles.
  • Attestation de conformité : obtenir une attestation de conformité délivrée par les autorités compétentes espagnoles, attestant que le diplôme obtenu confère les mêmes droits à l’exercice de la profession qu’un diplôme français de kinésithérapie.
  • Connaissances linguistiques : posséder un niveau de français suffisant pour exercer la profession (minimum B2).

Procédure de demande d’AE :

  1. Constituer un dossier de demande comprenant le diplôme, l’attestation de conformité, une pièce d’identité, un justificatif de domicile, et une attestation de compétences linguistiques.
  2. Soumettre le dossier à la DREETS compétente.
  3. Instruction du dossier par la DREETS : vérification de la conformité du diplôme et des pièces justificatives, et évaluation des compétences linguistiques si nécessaire.
  4. Décision de la DREETS : délivrance ou refus de l’AE.

Cas particulier : Diplôme obtenu dans l’Union Européenne (UE)

Pour les diplômes obtenus dans un autre État membre de l’UE, la procédure est simplifiée. L’attestation de conformité n’est pas nécessaire et le kinésithérapeute peut demander l’AE directement à la DREETS.

Informations complémentaires

Ordre des masseurs-kinésithérapeutes : https://www.ordremk.fr/

Retrouvez toutes les réponses à vos questions sur les études à l’étranger dans notre livre “Etudier à l’étranger après le Bac” aux Éditions Studyrama.

Vous souhaitez un accompagnement plus personnalisé pour concrétiser votre projet d’étudier à l’étranger ? N’hésitez pas à prendre contact avec l’équipe Your Dream School !

Interview d‘Arnault: diplômé d’un Bachelor d’Histoire moderne à l’Université d’Oxford

Admission en Bachelor Écoles Étudier au Royaume-Uni

Orientation post-bac: comment bien choisir son cursus universitaire à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles

Orientation post-bac : et si vous partiez étudier à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles