Entretien avec Sacha, étudiante en Bachelor of Commerce à McGill University au Canada

L’Université de McGill à Montréal propose un Bachelor of Commerce (BComm) au sein de sa prestigieuse Desautels Faculty of Management. Ce dernier a été classé 4ème meilleur Bachelor of Commerce au monde pour sa dimension « développement durable » par la société de médias Corporate Knights en 2020. La renommée et la qualité de la formation ont ainsi…

L’Université de McGill à Montréal propose un Bachelor of Commerce (BComm) au sein de sa prestigieuse Desautels Faculty of Management. Ce dernier a été classé 4ème meilleur Bachelor of Commerce au monde pour sa dimension « développement durable » par la société de médias Corporate Knights en 2020. La renommée et la qualité de la formation ont ainsi convaincu Sacha, étudiante française en première année du Bachelor, de rejoindre l’université de McGill. Elle nous parle de son expérience académique et de sa vie à Montréal.  

 

Profil

PRÉNOM : Sacha

NATIONALITÉ : Française

NOM DU CURSUS SUIVI : Bachelor of Commerce

NOM DE L’UNIVERSITÉ : McGill University

LYCEE D’ORIGINE : Lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine

TYPE DE BACCALAUREAT OBTENU : Baccalauréat général avec Spécialités Mathématiques et Sciences économiques et sociales (SES) en Terminale

Partir étudier à l’étranger 

Pourquoi avoir décidé d’étudier à l’étranger après le baccalauréat ? 

J’ai eu l’opportunité d’effectuer deux échanges scolaires en Angleterre, à Canterbury en classe de 5ème puis d’Exeter en classe de 2nde, ce qui m’a permis d’apprendre l’anglais. J’ai toujours souhaité étudier à l’étranger, notamment parce que j’ai beaucoup aimé le système éducatif anglo-saxon. Toutefois, suite au Brexit et au coût élevé des études, l’Angleterre n’était alors plus mon premier choix pour mes études supérieures et je me suis alors tournée vers d’autres formations et notamment à McGill au Québec. 

 

Quels étaient tes choix d’orientation ? 

J’avais commencé à travailler les SAT (Scholastic Assessment Test) pour intégrer la Bocconi University dès la Première. J’ai passé plusieurs fois les tests avec l’aide d’Adam de Your Dream School qui m’a beaucoup aidé et m’a mis en contact avec de très bons professeurs. Je n’ai cependant pas pu intégrer la Bocconi University. J’ai donc présenté d’autres universités comme l’IE à Madrid, l’Université de Rotterdam, McGill University, Trinity College et l’Université Collège de Dublin. J’ai été acceptée aux Bachelor of Arts et Bachelor of Commerce à l’Université de McGill et j’ai choisi la filière commerce qui semblait me correspondre davantage.

 

Pourquoi avoir choisi l’Université de McGill ? 

L’Université de McGill était mon premier choix car le Bachelor proposé était mieux classé par rapport à d’autres universités canadiennes et pouvait m’offrir davantage d’opportunités professionnelles, notamment dans le secteur juridique en Amérique du Nord. 

 

Comment s’est déroulé ton processus d’admission et de sélection ? 

Le processus a été rapide par rapport à celui demandé par d’autres universités. Pour candidater à McGill, il faut présenter un dossier de candidature en ligne puis envoyer les 3 bulletins de 1ère et le 1er bulletin de Terminale, le relevé de notes du Bac de français et obtenir un score minimum à un test d’anglais (TOEFL, IELTS, Cambridge ou Duolingo notamment). J’ai décidé de passer le test Duolingo. Une fois admise à McGill, j’ai quand même maintenu une bonne moyenne générale tout au long de mon année de Terminale. 

 

Les cours en 1ère année

 

Dans quel Bachelor es-tu et pourquoi as-tu fait ce choix ? 

Je suis en Bachelor of Commerce à la Faculté Desautels de l’Université de McGill. Il s’agit de la Faculté de Gestion (Management) de l’Université. J’ai choisi la majeure Finance et la mineure Environnement et Management Stratégique. J’ai choisi la Finance car j’aimerais, par la suite, faire un Master en droit des affaires et me spécaliser dans le M&A (fusions et acquisitions). La première année regroupe surtout des matières générales et introductives à toutes les majeures comme : Introduction to Financial Accounting, Business Statistics, Introduction to Finance,  Principles of Marketing ou encore International Business. Ce ne sont pas forcément les matières qui me passionnent le plus mais cela reste tout de même intéressant et utile pour la suite de notre parcours. 

 

Comment qualifierais-tu l’ambiance académique du Bachelor ? 

Il s’agit d’un Bachelor assez compétitif. En première année, nous sommes un grand groupe d’étudiantes francophones et il y a beaucoup de solidarité entre nous. Nous étions presque tout⸱e⸱s dans la même résidence. Néanmoins, ce n’est pas forcément le cas pour le reste des étudiant⸱e⸱s qui semblent peu s’entraider. Les valeurs du Bachelor sont vraiment « work hard, play hard » : généralement, on passe toute la journée à travailler en bibliothèque puis on sort le soir ! Je pense qu’il est important d’avoir un bon groupe d’amis soudés.  

 

Est-ce que tu as éprouvé des difficultés à t’adapter au système éducatif en première année de Bachelor ? 

Je n’ai pas eu de difficultés à m’adapter au système éducatif mais plutôt au mode de vie. J’ai dû me créer de nouvelles habitudes et mon quotidien est assez éloigné de celui que j’avais en France (notamment pour l’alimentation). Il peut être difficile de prendre ses marques et de se sentir seule par moment, particulièrement lorsque l’on est proches de sa famille. Néanmoins, une fois que l’on arrive à trouver son groupe d’ami⸱e⸱s et ses activités, l’adaptation et l’intégration se font rapidement !

 

Est-ce que tu as beaucoup de travail personnel ? 

Je dirais qu’il y a énormément de travail et qu’il faut rapidement prendre un rythme académique soutenu en apprenant régulièrement ses cours. Le travail demandé est différent en fonction des matières et des programmes de Bachelor. En Bachelor of Commerce, nous avons des essays (dissertations) à rédiger mais moins qu’en Bachelor of Arts par exemple. 

Il faut aussi faire attention à sa moyenne ou GPA (Grade Point Average) dès le premier semestre car même si on pense pouvoir se rattraper au semestre suivant,  cela n’est pas toujours évident et la moyenne nous suit pendant nos quatre ans. Il serait donc dommage de voir son GPA baisser à cause de matières introductives en première année. J’ai donc dû beaucoup travailler afin d’obtenir un GPA supérieur à 3 cette année. 

 

Comment se déroulent les examens ?

Nous avons des examens de mi-semestre et des examens de fin de semestre. Tous les examens se déroulent sur la même semaine et comptent pour environ 30 à 40% de la note finale. La charge de travail est considérable et c’est pour cela qu’il est recommandé d’avoir bien assimilé ses cours en amont. Outre les examens, nous avons aussi des évaluations tout au long du semestre, comme des quizz, des devoirs maison ou encore des présentations. Ces évaluations peuvent éventuellement permettre de rattraper ou de compenser notre performance aux examens.  

La vie étudiante sur le campus

Comment se déroule la vie étudiante sur le campus de McGill ? 

L’ambiance universitaire est super. McGill possède un très grand et beau campus en plein cœur de Montréal. Il y a beaucoup d’infrastructures à disposition des élèves, des résidences étudiantes et même des salles de sport. C’est un cadre idéal pour une vie étudiante épanouie ! 

 

Qu’est-ce que tu préfères à McGill et à Montréal et quelles sont les choses que tu aimerais voir être améliorées ? 

Ce que j’aime beaucoup à McGill, étant de confession juive, c’est le Chabad de l’Université. J’y ai passé énormément de temps et cela m’a beaucoup aidé à trouver un équilibre et un rythme régulier. Dès que j’avais un problème je m’y rendais. La ville de Montréal est très agréable et étudiante et possède beaucoup de très bons restaurants. Il y a également des stations de ski à moins d’une heure de Montréal, on est à 45 min en avion de New-York et à trois heures du Mexique. C’est donc idéal pour voyager pendant les week-ends et les vacances. Cependant, ce que je souhaiterais voir être amélioré est l’accès aux soins. Ayant eu le Covid à Montréal, j’ai eu un accès limité à de bons médicaments et ces derniers ne sont souvent pas remboursés. Je donnerais comme conseil aux futures étudiantes d’essayer d’obtenir le contact d’un médecin à Montréal et de pouvoir appeler cette personne en cas d’urgence ou de maladie. N’ayant pas eu cette possibilité, j’ai dû attendre près de dix heures dans la salle d’attente d’une clinique avant d’être prise en charge… 

 

Est-ce que l’université accompagne les étudiantes dans leurs démarches santé ou logement ? 

Il y a une assurance santé McGill mais qui ne fonctionne pas pour tout type de soins. Il y a aussi un centre médical et dentaire au sein de l’Université. 

Pour ce qui est du logement, McGill envoie des e-mails aux étudiantes de première année afin de leur permettre de choisir leur résidence étudiante. Toutes différentes, ces résidences regroupent souvent les étudiantes par nationalité. Par exemple, la mienne était francophone et proposait des chambres individuelles.

 

Comment se déroule la vie associative ? 

Il y a beaucoup d’associations. Je fais partie de l’association “Nourris International”. Je m’occupe de la partie Impacting Investing qui consiste à analyser des fonds d’investissement et à travailler en étroite collaboration avec des entreprises. Cette activité est intéressante pour moi car elle est liée à ma majeure en Finance et ma mineure sur l’Environnement. 

Les associations facilitent vraiment l’intégration car ces dernières offrent de nombreux événements et rencontres. 

Vers l’avenir

Quels sont tes projets pour la suite ? 

Mon objectif après mon Bachelor en Commerce et en Finance est de poursuivre un Master en Droit des Affaires par la suite. Je ne sais pas exactement encore dans quel pays mais j’aimerais a priori le faire aux États-Unis ou en France. J’aimerais aussi beaucoup faire un échange universitaire à Singapour ou au Mexique. 

 

Est-ce que tu aurais des recommandations, des conseils pour les élèves qui souhaitent intégrer l’université de McGill ? 

Je pense qu’il est nécessaire de travailler son niveau d’anglais avant d’arriver au Canada. Je dirais qu’il est aussi important d’être pragmatique et de ne pas hésiter à aller vers les autres pour bien faire ses choix, s’adapter et bien s’intégrer au sein de l’Université.

 

Si comme Sacha, vous souhaitez intégrer l’Université McGill  ou une université au Canada, n’hésitez pas à nous contacter afin d’échanger sur votre projet ! 

Interview d‘Arnault: diplômé d’un Bachelor d’Histoire moderne à l’Université d’Oxford

Admission en Bachelor Écoles Étudier au Royaume-Uni

Orientation post-bac: comment bien choisir son cursus universitaire à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles

Orientation post-bac : et si vous partiez étudier à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles