Entretien avec Jade, étudiante à l’Université de McGill

Jade est française et après un Baccalauréat ES (section Européenne) obtenu avec la mention Très Bien à l’Ecole Alsacienne à Paris, elle rejoint la très prestigieuse Université de McGill à Montréal au Canada. Retrouvez son témoignage ci-dessous et découvrez son expérience universitaire à McGill ! Profil PRÉNOM : Jade NATIONALITÉ : Française NOM DU CURSUS SUIVI…

Jade est française et après un Baccalauréat ES (section Européenne) obtenu avec la mention Très Bien à l’Ecole Alsacienne à Paris, elle rejoint la très prestigieuse Université de McGill à Montréal au Canada. Retrouvez son témoignage ci-dessous et découvrez son expérience universitaire à McGill !

Profil

PRÉNOM : Jade

NATIONALITÉ : Française

NOM DU CURSUS SUIVI : Bachelor of Arts, Double Major in Economics and International Development – minor in World Islamic and Middle East Studies

NOM DE L’UNIVERSITÉ : McGill

TYPE DE BACCALAURÉAT ET RÉSULTAT OBTENU : Bac ES section européenne avec Mention très Bien

NOM DE TON LYCEE : Ecole Alsacienne à Paris

Etudier au Canada

Pourquoi avoir choisi d’étudier à l’étranger ?

Dans quel cursus as-tu postulé à l’étranger ? Pourquoi avoir choisi cette matière / ce cursus pour ton Bachelor ?

J’ai toujours souhaité postuler dans des universités étrangères pour avoir la possibilité de combiner les matières et élaborer un Bachelor qui me donne une expertise dans les différents domaines qui m’intéressent.

Cela était particulièrement possible au Canada, notamment à McGill qui me permettait par ailleurs d’avoir plus de temps pour choisir mon cursus (la deadline pour le choix des cursus étant en Juin), un temps qui a été précieux dans ma réflexion.

McGill me permettait même de modifier mon programme au cours de la première année, selon mon intérêt pour les cours initialement choisis. Alors que j’étais initialement inscrite en Major « International Development » (avec toujours un grand intérêt personnel pour les pays du Moyen-Orient) et en Minor « Economics », j’ai fini par ajouter l’économie à ma Major car j’ai réalisé à quel point cette matière était complémentaire au développement international, ainsi qu’à prendre une Minor dans mon champ d’intérêt, le monde du Moyen-Orient.

Dans quelles autres universités as-tu postulé et pourquoi as-tu finalement choisi cette université ?

J’avais également postulé en Angleterre: à Durham, Bath, Warwick, Bristol, et Exeter. Bien que ces universités m’ont toutes données des réponses positives et que mes résultats au Bac remplissaient les conditions, aller en Angleterre m’aurait restreinte à étudier uniquement les Sciences Politiques et les Relations Internationales, alors que McGill m’offrait la possibilité d’incorporer cette matière au développement, et à l’économie. J’avais également postulé à Concordia University par sécurité, dans le cas où McGill refuserait ma candidature.

Comment s’est déroulé le processus d’admission pour toi ?

As-tu reçu du coaching / de l’aide pour réaliser tes dossiers de candidature (par exemple de la part de ton école) ?

J’ai eu la chance d’avoir dans mon lycée quelqu’un qui s’occupait de guider les élèves pour leurs candidatures à l’étranger. J’ai reçu des instructions pour la rédaction de mon personal statement ainsi que pour le choix du programme et le fonctionnement des plateformes de candidatures.

Comment s’est passé la rédaction de ton UCAS Personal Statement ?

J’ai reçu un plan général avec les principaux éléments à évoquer de la part de mon lycée. J’ai ensuite travaillé avec un coach qui m’a guidé dans ma rédaction, tout en étant en recul pour que mon UCAS personal statement soit purement à mon image, et pour qu’il reflète ma personnalité, capacités, experiences et intérêts. Il m’a fallut environ 3 semaines pour arriver à ma version finale.

Quelles lectures / ressources as-tu trouvé utile de mentionner dans ton Statement et pourrais-tu recommander à un(e) étudiant(e) qui souhaiterait candidater dans le même cursus ?

Etant donné que je postulais en Angleterre en Political Science and International Relations, mon premier paragraphe commençait par une citation de George Orwell que j’ai adapté à l’idée que je voulais expliciter.  J’ai aussi évoqué Honoré de Balzac plus loin pour illustrer une autre idée.

Il me semble que citer un article récent sur un sujet que l’étudiant est toujours intéressant pour l’université. De plus, établir une comparaison entre deux ouvrages est un bon moyen de montrer ses capacités à synthétiser et à établir des liens entre différentes opinions.

As-tu dû passer un entretien ? Si oui, comment t’y es-tu préparé ?

Non, je n’ai pas eu d’entretiens à passer.

Pourquoi as-tu choisi cette université en particulier ?

As-tu été influencé(e) par les classements ? Penses-tu que les étudiants devraient regarder les classements pour choisir ?

J’ai été un peu influencée par les classements, bien que je pense qu’ils ne soient pas si importants que ça. En effet, chaque classement possède des critères différents, ce qui peut créer de grandes différences. La qualité de l’enseignement et la reconnaissance international du prestige de l’université sont un critère parmi tant d’autres. Les classements ne devraient pas être un critère de décision pour les étudiants car ils ne sont pas toujours très fiables.

Le contenu du cursus dans ton université en particulier a-t-il eu une influence sur ton choix d’université ?

Oui, être en section Sciences Économiques et Sociales m’a influencé à choisir une Majeure en économie, le choix de mon autre majeure en International Development vient du fait que j’étais en classe européenne, ce qui m’a donné une perspective plus internationale sur les événements historiques et l’actualité.

Faire ses études à McGills au Canada

Que penses-tu du campus et de la ville dans laquelle elle est située ?

Le campus de McGill est idéalement situé au centre de Montréal (downtown) et est relativement grand pour un campus de ville. Il est doté d’une très grande bibliothèque où tous les étudiants vont travailler dans la journée entre les cours. Tout est relativement centré autour du campus, il est donc très facile de passer d’un cours à l’autre; ils ont généralement lieu dans différents bâtiments. Montréal est une ville très étudiante (près de 350 000 étudiants pour une population de 1.7 millions) et très vivante : c’est l’endroit idéal pour une expérience universitaire.

Quelles sont les 3 choses que tu aimes le plus et les 3 choses que tu aimerais améliorer dans ton université ?

Les 3 choses que j’aime le plus:

Premièrement la mentalité, tous les étudiants sont extrêmement ouverts et accueillants. Il est très facile de rencontrer beaucoup de gens et de se faire des amis. L’état d’esprit des professeurs est assez exceptionnel aussi : il est très facile de communiquer avec eux, de les rencontrer pour leur poser des questions. Ils sont toujours disponibles et à l’écoute.

Ensuite, le fait d’avoir un campus en ville est quelque chose de très appréciable et est relativement rare pour les universités situées en ville. Cela combine la possibilité de vivre en résidence en première année sur le campus, et d’avoir cette réelle expérience de communauté universitaire, mais tout en ayant une grande ouverture sur la ville pour les sorties, la culture, et tous les événements qui sont constamment organisés (concerts, soirées, activités…).

Enfin, les dispositifs et opportunités qui sont mises au service des étudiants sont très nombreuses, que ce soit pour les stages, pour les associations, pour les sports ou pour les groupes d’étudiants. Les étudiants ont l’opportunité de prendre part dans beaucoup d’activités et d’être aussi impliqués qu’ils le souhaitent.

Il m’est difficile de penser à des éléments à améliorer, peut-être avoir un meilleur feedback sur les différents cours et professeurs pour permettre aux futurs étudiants de faire les bons choix et de ne pas se retrouver dans des cours trop difficiles, ou avec des professeurs qui sont des “tough graders” (notent très sévèrement).

As-tu des ami(e)s internationaux (français ou autres) dans ton université ?

Y a-t-il beaucoup d’étudiants internationaux dans ton université (en particulier des Français) ? A quel point te semble-t-il facile de s’intégrer et de se faire des ami(e)s dans ton université en tant qu’étranger ?

McGill est une université très internationale, il y a principalement des Canadiens et des Américains, mais aussi beaucoup de Français, des Anglais (Belges et Suisses mais plus rare), ainsi que des Chinois et des étudiants provenant d’autres pays d’Asie et du Moyen-Orient. Il est relativement facile de s’intégrer car tout le monde repart à zéro en arrivant à McGill. Cependant, il est vrai que certains tendent à rester relativement entre eux, ce qui est un choix, mais les anglophones se mélangent très facilement aux autres.

Comment est ta résidence étudiante ? Es-tu logé sur le campus ?

Comment était ta résidence étudiante en 1ère année (confort, propreté, proximité du campus..)?

Il existe beaucoup de résidences à McGill, la plupart à maximum 10 minutes à pied du campus, c’est-à-dire en plein centre de la ville. Toutes sont affiliées à l’université et sont donc composées uniquement d’étudiants de McGill. Il existe aussi différents types de résidences: les résidences dites “hotels” qui sont des hôtels réhabilités, où chaque étudiant partage sa chambre avec un « roommate » (colocataire), les lits sont grands et les chambres aussi et la salle de bain est privée. Il y a d’autres résidences où chacun à sa propre chambre mais avec un lit simple et un plus petit espace; les salles de bains sont partagées. Dans les deux cas, les étudiants ont accès a plusieurs cafétérias pour leurs repas. Enfin, il existe des résidences a 15 minutes du campus en métro qui sont des petits appartements où 3 « roommates » (colocataires) cohabitent. Ils se font leur propre repas et chaque appartement est doté d’une salle de bain.

A quelle distance de l’université sont situées les résidences universitaires ? Où résident les étudiants en 2ème et 3ème année ?

Les résidences sont très proches du campus, 10-15 minutes à pied maximum quand il neige (moins de 10 minutes en automne et au printemps). Les 2ème et 3ème années n’habitent plus en résidence à McGill et tout le monde habite dans un appartement. Vers le mois de janvier de la première année, les groupes de colocation commencent à se faire et les différents étudiants recherchent leur propre logement qu’ils loueront jusqu’à la fin de leurs études.

Pour McGill, tout le quartier autour du campus, le “McGill Ghetto” est composé uniquement d’appartements étudiants. Tout le monde vit donc relativement proche du campus et les uns à proximité des autres.

Comment est la nourriture dans ta résidence et dans les autres ? Est-il possible de cuisiner pour soi ?

Dans les deux premiers types de résidence que j’ai mentionné, il n’y a pas de cuisine dans les chambres, les étudiants mangent donc à la cafétéria, c’est a dire tous les étudiants en première année, à l’exception de ceux qui habitent dans la résidence à 15 minutes de trajet en métro. Dans ce cas, les étudiants se font à manger seuls, leur appartement est équipé d’une cuisine.

Comment était le processus pour obtenir une place en résidence ? Quelle(s) résidences étudiantes recommanderais-tu aux étudiants français ou internationaux dans ton université ?

Comme les résidences sont affiliées à McGill, le processus se déroule sur Minerva, la plateforme sur laquelle les inscriptions et toutes les procédures liées à McGill sont effectuées. Il faut remplir une liste de choix. Je recommanderais “New Residence Hall” ou bien “Upper residence”, la dernière regroupant 3 résidences similaires et mitoyennes: Molson, McConnell et Gardner.

Pourrais-tu décrire ton expérience au sein de ton université ?

Combien d’heures de cours as-tu chaque semaine ?

J’ai 5 cours par semaine (un cours est l’équivalent d’une matière), c’est à dire 15h en classe. Après avoir fait une année avec 15h de cours par semaine, j’ai décidé de passer à 12h pour mes prochains semestres car la charge de travaille liée à un cours est telle qu’il est compliqué d’en avoir 5. Chaque cours est réparti en 3 sessions au cours de la semaine, chacun d’une durée d’1 heure. Deux des sessions sont des cours en amphi dirigés par un professeur. La troisième session est une “conference” où des petits groupes d’étudiants sont formés, dirigé par des “teaching assistants”. Chaque conférence a un thème et se base sur un “reading” pour illustrer et compléter le cours. Durant ces “conferences”, les étudiants débattent et partagent leurs idées ainsi que leurs questions.

Quelle est la quantité de travail ?

La quantité de travail est assez importante, et généralement on ne s’en rend pas compte durant la première année. Pour la faculty of Arts (pas pour la Desautel Business School, ni pour la Faculty of  Science), il y a des “readings” à faire pour chaque cours, c’est-à-dire 3 fois par semaine. Cela implique la lecture attentive d’articles, d’essays, de chapitres de thèse, ainsi que la prise de note pour relier ça aux cours. En plus des lectures, il y a les “essays” et les “research papers” que les étudiants doivent écrire, ainsi que d’éventuels “assignments”. Mais le plus important et de comprendre et de travailler au fur à mesure, car la masse de connaissances est très importante, et parfois largement sous-estimées par les étudiants.

As-tu des examens une ou plusieurs fois par an ?

Chaque année est divisée en 2 semestres (Septembre-Décembre et Janvier-Avril), au cours desquelles il y a une ou deux sessions de « midterm exams » (mi-octobre et/ou mi-novembre), et une session finale de « final exams », aux mois de décembre et d’avril.

Par ailleurs, dans la mesure où McGill se situe dans la province francophone du Canada, il est possible pour les étudiants francophones de rendre leurs examens et toute forme d’évaluation en français, ce qui est très apprécié par ceux qui se sentent moins l’aise en anglais.

Note à propos du déroulé de l’année:

L’année universitaire se déroule de septembre jusqu’à la fin du mois d’Avril. Après la session d’examen en décembre, les étudiants sont en vacances jusqu’à début janvier. La durée des vacances dépend des dates des examens (certains étudiants finissent le 6 décembre et ont près d’un mois de vacances, d’autres peuvent finir le 23 et n’avoir qu’une dizaine de jours). Ce sont les seules vacances de toute la période universitaire entre septembre et début mai. Les quatre mois de pause que les étudiants ont entre mai et septembre sont en effet l’occasion d’effectuer des stages (très important pour l’éligibilité aux masters), de travailler, ou bien de faire des “summer courses”.

Associations étudiantes McGills

Es-tu impliqué(e) dans certaines associations étudiantes à McGill ?

Oui, je fais partie de l’“advocacy team” au sein de McGill for UNICEF.

Y a-t-il des choses dans le système universitaire du pays dans lequel tu étudies que tu aimerais améliorer ?

Pas nécessairement, je trouve que de manière générale il y a une importante adaptation de la part de l’étudiant qui est nécessaire. Le système est très différent du lycée, il est important d’être indépendant dans son travail, de prendre en main ses recherches et révisions, car personne ne nous dicte ce qu’il faut faire, et le succès d’un étudiant dépend uniquement de sa motivation/implication et de son autonomie dans son travail. Le piège dans lequel la plupart des étudiants en première année tombe est de laisser s’accumuler les cours sans les étudier, les compléter, et les lier aux “readings” jusqu’au premiers « midterm exams » et se retrouver avec une charge de travail considérable lorsque le professeur explique ses attentes pour l’examen. Les notions enseignées nécessitent un travail constant et régulier pour assimiler les connaissances au fur et à mesure du déroulement du cours.

Etudier à Montréal

100% de nos étudiants admis

dans une université de premier rang

Interview d‘Arnault: diplômé d’un Bachelor d’Histoire moderne à l’Université d’Oxford

Admission en Bachelor Écoles Étudier au Royaume-Uni

Orientation post-bac: comment bien choisir son cursus universitaire à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles

Orientation post-bac : et si vous partiez étudier à l’étranger ?

Admission en Bachelor Écoles